07/11/2016

Le week-end passé, Mathias disputait pour la première fois de sa jeune carrière une course extreme !

Il est en ce moment même en Australie, principalement pour disputer les « Four Days of Australia », et étant sur place, il s’est dit que participer à la « Wildwood Rock Extreme » (course extreme dans les cailloux durant 3h avec environ 6 tours de 30minutes chacun),  serait un bon entrainement…

Mathias Bellino :

 » Comme prévu ce fut une des courses les plus dure de ma vie !

Elle à bien commencée avec le meilleur temps du prologue typé SuperEnduro !

Par la suite je fais le holeshot et parviens à faire un tour complet en tête, enfin presque… J’avais environ 1 minute 30 d’avance sur le second avant la toute dernière côte juste à la fin du tour, « la Pro Line ». Mais malheureusement cette côte a eu raison de moi, j’y perdais trop de temps et d’énergie pour esperer continuer mes exploits plus longtemps…

Cette côte était juste un enfer, une vrai côte extreme comme à la Romaniac etc… Seulement les 10 pilotes de la catégorie pro devaient et étaient capable de la passer, toutes les autres catégories avaient une déviation. Je n’ai fait que tomber, relever, jeter et pousser la moto. Je parviens enfin à arriver en haut après 15 minutes de portage de moto, quand les autres en mettent 5….

dsc_0416

Après cela j’étais malgré tout encore en course, dans le second tour je suis parvenu à repassé des tops pilotes comme Sanders, même après avoir cassé et changé mon sélecteur en haut d’une côte ! Mais me revoilà au pied de cette fatidique Pro Line, où évidement je reperds un temp énorme et un énergie précieuse…          

 Je suis finalement parvenu à faire 2 tours complets, presque 3, mais j’ai malheureusement du abandonner dans cette même dernière côte durant mon 3e passage…

Je n’avais jamais roulé de ma vie dans des conditions pareilles, la « Pro Line » était littéralement du trial, évidemment la 450 n’était pas la moto la plus simple à mener dans ces conditions. D’ailleurs avec tous les « jeter de moto » que j’ai du faire pour parvenir à franchir ces blocs de cailloux,  je n’ai jamais fait autant de dégâts en si peux de temps, la moto est morte !

Cela dit ce fut une bonne expérience, j’ai appris de nouvelles choses, repoussé mes limites et aussi poussé la moto ! Je savais déjà même avant d’arriver que je n’étais pas un pilote d’extrême, mais maintenant j’ai la confirmation que ce n’est vraiment pas fait pour moi !!

 

 

Je tiens à remercier Husqvarna pour cette opportunité et RDV dans une grosse semaine pour les 4 jours d’Australie ! « 

dsc_5539