Pour l’ouverture de ce championnat du monde SuperEnduro, la course ne s’est pas déroulée comme il l’aurait voulu…
Mathias revient sur cette épreuve à oublier:
« Sans aucune préparation, sur une piste super serrée, lente, glissante et plus que trialisante, je ne faisais même pas la course avec les autres pilotes, mais simplement un entrainement ayant pour but de finir les manches en tombant le moins possible et de progresser dans la discipline… Pour résumer, c’est comme si vous preniez un nageur professionnel et que vous le lanciez dans un championnat du monde de ski de descente ! Je n’ai jamais roulé dans des conditions pareilles de toute ma vie… Je vais travailler ces points faibles, même si cela doit prendre du temps, je finirai par y arriver. Merci pour votre soutien, c’est dans ces moments qu’il est le plus apprécié…. »
Vous l’aurez compris, Mathias est loin d’être satisfait. Mais il va travailler ses points faibles et vous donne RDV pour le prochain round en Pologne le 15 décembre.
mathias.bellino_SUPERENDURO 2014 RND 1_1502 mathias.bellino_SUPERENDURO 2014 RND 1_1891