En effet, suite à ses douleurs au poignet, Mathias à du se faire opérer ….

Mathias Bellino:  » A force d’avoir mal à chaque roulage depuis le GP de Finlande (ou j’ai été titré), j’ai décidé de prendre rendez-vous pour passer un artro-scanner de mon poignet douloureux, et bien m’en à pris car il a révélé que je m’étais rompus le ligament scapho-lunaire… Et que donc je devais me faire opérer. La nouvelle fut dure à avaler, car je savais que quelque chose n’allait pas, mais au point de me faire opérer, pas vraiment….

A savoir que c’est une operation délicate, car elle ne consiste pas seulement à rattacher le ligament rompu, car à terme ça ne suffirai pas.

Il faut aussi faire une deuxième intervention qui consiste à découper une bonne longueur d’un tendon dans le dessous de la main, ensuite percer le scaphoïde afin d’y passer le tendon à l’interieur pour finir par  rattacher celui-ci sur l’os semi lunaire. Ce qui permet de consolider le travail du ligament scapho-lunaire, qui est normalement de bien tenir ces deux os ensemble et de les faire travailler dans la même direction lorsque le poignet est en mouvement.

J’étais donc pris par le temps pour trouver un RDV rapidement car ce sont 3 mois sans moto minimum, et à savoir que la saison commence en mars avec l’ouverture du mondial en Chili puis en Argentine…

Je me suis donc fait opéré lundi dernier ( 26/11) à avignon par un spécialiste de la main. L’opération à durée 2h environ, elle s’est bien passée car il a pu faire tout ce qu’il a voulu, c’est le principal. maintenant il ne me reste plus malheureusement qu’à attendre mi janvier que l’on m’enlève les broches et que je puisse rattaquer la rééducation.

Si tout se passe bien, je participerai à l’ouverture du mondial, mais certainement pas dans les meilleurs conditions. Le but étant de retrouver un poignet stable, et de pouvoir reprendre mes marques petit à petit et relever le nouveau challenge qui m’attend la saison prochaine en E3 avec « la grosse »  501 FE 4T !

Une chose est sûr, c’est qu’il était necessaire que je me fasse opérer, je ne pouvais pas repartir pour une saison dans ces conditions. La réaction du kiné de la FFM ( que je remercie pour son aide )  lorsqu’il a vu les resultats de l’examen: « je ne comprends même pas comment tu as pu rouler et finir la saison dans ces conditions » !!

Je tiens à remercier tous les gens qui m’ont suivi cette saison, qui m’ont soutenu et encouragé… Cela fait chaud au coeur de voir que l’on est pas seul, surtout dans les moments difficiles…

Je vous donne l’année prochaine, je reviendrai encore plus fort !  »

 

Fy #6