C’est en Allemagne de l’Est, en Saxony précisément, que ce sont déroulé les 87iéme ISDE de l’histoire avec une victoire à la clés pour toute les équipes Française ( trophées, juniors et féminines ), autant dire que le champagne à coulé à flots !!!

* Un bref rappel pour ceux qui ne connaissent pas le déroulement des ISDE: C’est une course par équipe sur 6 jours ( du lundi au samedi, le samedi étant un « cross » final ). En junior nous sommes 4. les classements se font en additionnant les temps des 3 meilleurs pilotes pas équipes par jours, le 4iéme comptant pour joker. Nous avons droit à un abandon sur l’ensemble de la semaine ( ex: casse mécanique, panne…). Un deuxième mettant l’équipe hors course. Aussi, c’est la seule course ou les pilotes doivent faire toute leur mécanique tout au long de la semaine et non pas simplement les pneus le soir comme au mondial ou au France. Les mécanos aillant juste le droit de faire les « liquides » (ex: essence, liquide de refroidissement, vidange..)

Mathias:  » La semaine avait plus que mal commencée ! En effet, dans la premiére spéciale en ligne du premier tour du lundi, notre ami/coéquipier Kevin Rohmer à chuté lourdement en voulant dépasser un autre pilote qu’il avait rattrapé. Je suis passé trés peu de temps après ça chute car je suis parti juste derrière lui dans la spéciale. Je n’ai pas vu ça chute, mais en passant j’ai tout de suite compris que c’était grave et qu’il ne repartirait pas.. Heureusement il y avait des spectateurs à cet endroit la qui ont appelé les secours, ce qui m’a permis de ne pas m’arrêter. Dès lors, nous avions donc plus de Joker.
Ensuite, dans la spéciale suivante, ma moto tombe en panne… Heureusement je n’était pas trop loin de la fin de la spéciale et j’ai réussi à poussé la moto pour rallier l’arrivée. Je perd quand même 4 bonnes minutes. Au bout de 15 minutes à chercher le problème, je croyais que la course était finie pour nous… Mais la moto redemare enfin !! E t je repart à toute allure afin de pointer à l’heure au CH. A la fin de cette dure journée, nous étions 4iéme à 4 minutes des Italiens en tête. Mais le principal était d’être toujours en course !! Car 2 abandons est synonyme d’arrêt de la course pour l’équipe.
Le reste de la semaine s’annonçait compliqué car on avait plus droit à l’erreur… Il nous fallaient arriver à économiser nos motos afin de finir toutes les journées tous les 3 sans exceptions et aussi être plus rapide que nos adversaires afin de rattraper le retard !!
Je tiens vraiment à féliciter Jeremy Joly et Alexandre Queyreyre car ils ont a fait du bon boulot toute la semaine. Nous nous sommes accroché et battu jusqu’au bout pour reprendre la tête de la course à partir du mercredi et ensuite tenir jusqu’au bout pour obtenir ce titre de Champion du Monde junior par équipe ( devant les Anglais et les Américains ) !
Cette course restera un trés bon souvenir pour moi, car je me suis permis de signer de belle spéciales durant cette semaine dont un scratch, et de gagner le cross final en E2 !
Aussi, avec Pela Renet et Joakim Ljunggren nous remportons le trophée constructeur pour Husaberg !

En ce qui concerne Kevin ( le 04/10), il est toujours à l’hôpital en Allemagne à Chemnitz ou ils l’ont mis dans un coma artificiel. Son état est stationaire avec 3 cotes de cassé, le bras ainsi qu’un poumon touché. Sa famille est auprès de lui et nous devons laisser passer encore quelques jours avant d’en savoir plus. Nous avons beaucoup pensé à lui durant toute cette course et nous lui dédions notre titre, car il mérite autant que nous…  »